La CNL 38 - La Confédération Nationale du Logement de l’Isère

La CNL 38 - La Confédération Nationale du Logement de l’Isère
Les bureaux la CNL Isère sont ouverts sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h.
La CNL 38 : 6 rue Berthe de Boissieux - 38 000 Grenoble Tél. : 04 76 46 30 94 - Fax : 04 76 47 54 06 email : lacnl38 wanadoo.fr

 
Enregistrer au format PDF

Déclaration au CA d’Actis : contre les hausses de loyer !

Déclaration de François Fauci, administrateur Actis pour les fédérations de locataires CNL, CSF et CLCV, lors du Conseil d’Administration d’Actis du 25 octobre


La crise frappe de plus en plus fort les familles, les effets de celle-ci engendrent des situations dramatiques : chômage, surendettement, et de nombreuses familles n’y arrivent plus (même des expulsions). Préserver un toit pour garder sa dignité devient insurmontable, à cela s’ajoutent les hausses des prix : médicaments, nourriture, rentrée scolaire, essence, gaz, électricité.

Les revenus des familles sont insuffisants pour faire face à l’ensemble des charges, le pouvoir d’achat des locataires ne fait que régresser, dans ce contexte de désolation de misère que nous allons être amenés dans les organisations HLM à nous prononcer sur la hausse des loyers.

La CNL, la CSF, la CLCV, plus que jamais encore cette année nous demandons le gel des loyers parce que nous savons que les charges vont continuer à progresser, ont dit STOP à la hausse de la quittance, cela passe inévitablement par le gel des loyers. Il est de plus en plus fréquent d’entendre des locataires nous dire qu’ils ne prennent plus qu’un repas par jour, qu’ils coupent le chauffage le soir pour dépenser moins, qu’ils économisent sur l’eau, l’électricité, mais qu’ils ne peuvent plus payer. La peur de l’expulsion de se retrouver à la rue est quotidienne. Nous ne pourrons pas, sous prétexte que tout augmente accepter une hausse en 2012. L’état se désengage du logement social, pire même il le fonctionne avec des conséquences dramatique sur certains organismes, nous ne pouvons donc pas laisser cette taxe être répercuter sur les locataires.

Pour la CNL, FAUCI François

Pour la CSF, TOURNOUD Maurice

Pour la CLCV, LAUMET David


calle

calle