La CNL 38 - La Confédération Nationale du Logement de l’Isère

La CNL 38 - La Confédération Nationale du Logement de l’Isère
Les bureaux la CNL Isère sont ouverts sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h.
La CNL 38 : 6 rue Berthe de Boissieux - 38 000 Grenoble Tél. : 04 76 46 30 94 - Fax : 04 76 47 54 06 email : lacnl38 wanadoo.fr

 

Fermeture de la Fédé pour les fêtes

Les bureaux de la Fédé seront cette année fermés du 24 décembre 2015 au 3 janvier 2016. On se retrouve le 4 janvier 2016 pour une nouvelle année !

En attendant, passez de bonnes fêtes !

L’équipe de la CNL 38

calle
calle

TOUS UNIS CONTRE LA BARBARIE

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE

Montreuil le 16 novembre,

La CNL partage la douleur des familles et des proches des victimes des massacres commis dans la nuit du vendredi 13 novembre à Paris. Elle leur témoigne sa solidarité et sa compassion et appelle l’ensemble de ses militants et adhérents à s’unir à la minute de silence qui aura lieu à midi.

Ces attentats meurtriers touchent en particulier les jeunes qui sont l’avenir de notre pays.

Samedi, la Confédération Nationale du Logement devait tenir une journée d’études importante sur la réforme territoriale à Paris/Saint Ouen. Elle a décidé de l’annuler par respect pour les victimes, du fait de l’état d’urgence qui a été instauré et de la recommandation d’éviter les déplacements dans la région. Cette réunion est reportée à une date ultérieure.

La CNL ne lâchera pas devant les auteurs de ces attentats et ceux qui les soutiennent. Nous poursuivrons notre travail de solidarité, de tolérance, de rassemblement de tous, sans exclusive, d’éducation populaire partout dans toutes les cités et tous les quartiers.

Face à ce drame d’une telle ampleur, nous ne pouvons pas admettre une quelconque récupération politique des partis qui prônent l’amalgame. Nous devons plus que jamais nous concentrer sur l’unité ! Face au terrorisme, face à la peur, face à la violence, face à l’ignorance.

La liberté et la solidarité des peuples sont un droit inaliénable de la démocratie, du respect de l’autre et de sa différence. Nous sommes et restons unis dans une même devise : liberté, égalité, fraternité et solidarité !

calle
calle

Réduction de préavis

Une très bonne nouvelle pour les locataires : La récente loi Macron, publiée le 7 Août 2015, est venue modifier les conditions d’application de plusieurs articles de la loi ALUR.

Désormais, les dispositions de la loi ALUR s’appliquent à tous les contrats de location en cours et pas uniquement à ceux conclus ou renouvelés depuis le 27 mars 2014.

Depuis la loi ALUR, les locataires souhaitant résilier leur bail bénéficient d’un délai de préavis réduit à un mois au lieu de trois mois lorsque leur logement se situe dans une zone « tendue ». Ces zones regroupent 28 agglomérations de plus de 50 000 habitants, dont l’agglomération grenobloise.

Cette réduction de préavis s’applique maintenant quelle que soit la date de signature du bail. Autrement dit, si vous habitez Grenoble, Echirolles, Eybens, Meylan ou encore Voiron (voir liste des communes concernées à la fin de l’article), vous avez un préavis d’un mois à respecter au lieu de trois mois si vous souhaitez résilier votre bail.

En ce qui concerne le dépôt de garantie, la loi ALUR a réduit le délai de restitution du dépôt de garantie à un mois à compter de la remise des clés par le locataire. Mais cette nouvelle disposition ne concernait jusqu’à maintenant que les baux signés depuis le 27 mars 2014. Désormais, que votre bail ait été signé avant ou après le 27 mars 2014, en l’absence de réserve sur l’état des lieux de sortie, le propriétaire doit vous restituer votre dépôt de garantie dans un délai d’un mois au lieu de deux.

Liste des communes de l’agglomération grenobloise en « zone tendue » bénéficiant de la réduction de délai de préavis :

Beaucroissant
Biviers
Bresson
La Buisse
Le Champ-près-Froges
Champ-sur-Drac
Charnècles
Chirens
Claix
Corenc
Coublevie
Domène
Echirolles
Eybens
Fontaine
Fontanil-Cornillon
Froges
Gières
Grenoble
Jarrie
Meylan
Moirans
Montbonnot-Saint-Martin
La Murette
Murianette
Noyarey
La Pierre
Poisat
Pommiers-la-Placette
Le Pont-de-Claix
Réaumont
Renage
Rives
Saint-Blaise-du-Buis
Saint-Cassien
Saint-Egrève
Saint-Ismier
Saint-Jean-de-Moirans
Saint-Martin-d’Hères
Saint-Martin-le-Vinoux
Saint-Nazaire-les-Eymes
Sassenage
Seyssinet-Pariset
Seyssins
La Tronche
Varces-Allières-et-Risset
Venon
Le Versoud
Veurey-Voroize
Villard-Bonnot
Voiron
Voreppe
Vourey

calle
calle

Décès de François Fauci, administrateur Actis

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de notre collègue et ami : François FAUCI, Membre de la Direction Fédérale et administrateur d’ACTIS.

Ses obsèques auront lieu le lundi 4 mai à 13h45 au centre funéraire, av. du Grand Sablon à La Tronche.

François, c’était la joie de vivre, la bonne humeur, il mettait l’ambiance là où il passait. Il était disponible pour s’occuper et aider les habitants de son quartier (c’était le « Père » de La Résidence Jean Ferrat et de La Capuche). Il recevait tous les locataires d’ACTIS qui souhaitaient le rencontrer. Il mettait toute son énergie à représenter, mobiliser et défendre tous les locataires. Avec sa grande humanité, il était de toutes les mobilisations. C’est une grande perte pour nous tous.

calle
calle

Campagne nationale : STOP à la hausse des charges !

La CNL a lancé une pétition contre la hausse des charges, adressée à Jean-Louis Dumont, président de l’USH* et à Sylvia Pinel, ministre du Logement.

Nous vous invitons donc à :

  • signer la pétition en ligne : STOP à l’augmentation des charges locatives !
  • imprimer la pétition papier, ci-jointe, faire signer vos adhérent-e-s et autres sympathisant-e-s, et nous la retourner. Afin de compter les signatures iséroises, nous les enverrons ensemble à Montreuil, au siège national.

La mobilisation de tous est importante, Ensemble, préservons nos droits !

Les hausses de charges locatives deviennent insupportables pour la majorité des locataires. Les pouvoirs publics prônent des mesures pour améliorer le pouvoir d’achat, qu’en est-il en réalité ?

Dans les faits et dans le dos des associations de locataires, les propriétaires et l’Union sociale pour l’habitat (USH) demandent sans cesse au ministère du Logement de réviser la liste limitative des charges récupérables, pour faire payer toujours plus aux locataires ! Alors que chaque année, nos charges sont plus importantes, les propriétaires veulent encore les augmenter.

La CNL, au niveau national, reste vigilante. C’est pourquoi, suite à la demande de l’USH de revoir la liste limitative des charges récupérables, notre organisation a interpellé la ministre du Logement et lancé une pétition nationale. Madame la ministre, ne cédez pas ! Madame la ministre, écoutez les locataires ! Bailleurs, propriétaires, respectez la loi ! Locataires, faites entendre votre voix ! Mobilisez-vous pour dire STOP à l’augmentation des charges !

Signez la pétition en ligne sur www.change.org ou téléchargez le tract-pétition et envoyez le à la CNL Isère -

  • CNL 38 - Maison des associations, 6 rue Berthe de Boissieux, 38000 Grenoble -
calle
calle

Détecteurs de fumée, La CNL demande des contrôles de qualité

RAPPEL : La loi du 9 mars 2010 impose d’équiper son logement d’un détecteur de fumée avant le 8 mars 2015 ou au moins d’avoir passé commande avant cette date, et d’installer le détecteur avant le 1er janvier 2016. La responsabilité de l’installation du détecteur revient au bailleur et son entretien courant à l’occupant, donc au locataire.

PENSEZ à rappeler cette obligation à votre bailleur s’il ne l’a pas fait !

Pour la CNL, les questions de la qualité et de la fiabilité restent toujours en suspens.

Sur une proposition d’amendement de la CNL, la loi Alur du 24 mars 2014 a transféré cette responsabilité au propriétaire du logement. Le décret paru le 2 février 2015 qui modifie le code de la construction et de l’habitation, vient conforter cette obligation du bailleur d’installer un détecteur de fumée normalisé dans son logement en location. Seul l’entretien est à la charge du locataire qui devra toutefois assurer, si nécessaire, son remplacement tant qu’il occupe le logement. Plusieurs cas de détecteurs de fumée contrefaits ou de très mauvaise qualité nous ont été communiqués.

Il est indispensable que le matériel fourni soit en conformité avec la réglementation. Il doit être muni du marquage CE et être conforme à la norme européenne harmonisée NF EN 14604.

C’est pourquoi, afin d’assurer la sécurité des habitant(e)s, la CNL demande la fourniture de détecteurs de bonne qualité, fiables et garantis au moins 10 ans.

calle
calle

Fêtes de fin d’année

L’équipe de la CNL 38 vous informe que nos bureaux seront fermés du 24 décembre 2014 au 5 janvier 2015.

L’année se clôture sur des bonnes nouvelles : La CNL est représentée chez tous les bailleurs sociaux isérois et régionaux !

Bravo à ceux qui ont été élus ou réélus :

Actis - 2 administrateurs - : François Fauci et Nabil Chetouf

Advivo - 2 administrateurs - : Pierre Toinard et Jacqui Brunet

Grenoble-Habitat : Sabine Melioli

Logement Pays de Vizille : César Gallo

OPAC 38 : Paul Pochiero

Pluralis : Lucie Barban

Société Dauphinoise pour l’Habitat : Maria Galindo

Merci à tous ceux qui ont participé à la campagne (tractage, listes, mobilisation, etc) et à ceux qui ont voté pour nous !

La CNL a également eu des élus au niveau régional chez Alliade, SCIC-Habitat, Batigère, Dynacité, Semcoda, Sollar, IRA 3F, ICF.

A bientôt en 2015 !

L’équipe de la CNL Isère.

calle
calle

Dernière ligne droite pour les élections HLM, votez CNL !

Les élections des représentants de locataires aux CA des bailleurs sociaux sont en cours ! Ces élections donnent à la CNL un poids certain dans les négociations que nous menons avec eux, et vous permettent de mieux vous défendre.

Vous avez reçu de la part de votre bailleur le matériel de vote : une carte T sur laquelle coller le code barre correspondant à la fédération que vous choisissez (choisissez bien !) et à renvoyer. Chez certains bailleurs, vous pouvez même voter par internet. Pour tous, vous avez du recevoir les professions de foi des listes portées par les 50 candidats de la CNL 38, locataires également.

Pensez à poster votre vote au moins 2 jours avant la date de dépouillement de votre bailleur pour qu’il soit pris en compte :
En Isère, les votes doivent parvenir aux bailleurs avant le :

Advivo : 3/12
ICF : 3/12
OPAC38 : 4/12
SDH : 5/12
Actis : 8/12
LPV : 9/12
Grenoble Habitat : 10/12
SCIC SHRA : 10/12
Pluralis : 11/12
Batigère : 12/12

Voter CNL, C’est Voter Pour défendre ses droits d’habitants ! Et, parlez en à vos voisins !

calle
calle

Pour être acteur de mon quotidien, je participe, je vote CNL 38 !

Cet automne, vous pourrez élire vos représentants parmi les locataires, pour vous défendre auprès de votre bailleur social (office ou SA HLM). A partir du 10 novembre, vous recevrez toutes les infos de la part de votre bailleur et il sera essentiel de voter CNL !

Pourquoi voter CNL ?

Les administrateurs CNL sont des locataires comme vous, qui vous représentent chez les bailleurs pour défendre vos intérêts. Avec leurs colistiers et l’équipe de la CNL 38, ils sillonnent le département à votre rencontre. Ils vous défendent dans vos litiges individuels et vous aident à vous organiser collectivement.

Ils se mobilisent au quotidien pour des logements pour tous et de qualité :

Pour des réhabilitations et un entretien régulier de nos logements, Pour une baisse des loyers et des charges, Pour une prise en compte de la voix des locataires au quotidien, Pour la reconnaissance des associations de locataires, Contre les expulsions et les surloyers élevés, Pour le maintien du financement de l’Etat dans le logement social…

Retrouvez tous nos candidats sur notre journal Spécial Elections, à télécharger :

PDF - 1.8 Mo
Tract_Elections_2014_CNL38
calle

Voir en ligne : Cliquez ici pour rejoindre notre page Facebook !

calle

La CNL 38 fait sa rentrée !

L’automne de la CNL 38 s’annonce chargée (AG, Congrès HLM, Loi Alur, Plan Valls, élections des administrateurs HLM). En prélude, découvrez le nouveau dépliant de la CNL 38.

PDF - 772.5 ko
Brochure CNL38 2014

Les permanences reprennent également. A bientôt, près de chez vous !

calle

Voir en ligne : Permanences

calle

calle
calle

La CNL Isère dit STOP AUX EXPULSIONS et au MAL LOGEMENT !

NOUVEAU RASSEMBLEMENT LUNDI 31/03 à 17h, place de Verdun lors de la rencontre avec le préfet ! Un toit c’est un droit, NON aux expulsions !

Communiqué de la CNL 38 pour la manifestation de jeudi 27 mars :

Cette année encore, la trêve hivernale s’achève, oubliant les personnes qu’elle laissera, alors, à la rue. L’allongement de sa durée ne peut pas occulter la reprise des expulsions locatives dès le 1er avril !

Avec la flambée des loyers, des charges et des prix de l’énergie, c’est un véritable hold-up qui s’opère sur le budget des ménages. Voici 2 exemples de ménages isérois tombés dans l’engrenage des impayés et du mal logement, ils sont menacés d’expulsion, à court ou moyen terme :

· Madame O. est rentrée dans son logement social en 2008, en été. En hiver, l’air froid rentre par les fenêtres et le toit, résultat : des factures d’énergie de 200 € par mois. Son budget logement a été amputé d’autant, et elle s’est retrouvée en situation d’impayés. Depuis un an et demi, on lui a coupé l’électricité. A partir du 1er avril 2014, elle sera expulsable.

· La famille M. a accepté un logement dans le privé en 2009. Le premier hiver, ils se sont chauffés. Les 3000 € qu’ils ont eu à payer pour l’électricité ont été impossible à supporter dans leur budget. Les propriétaires ont intenté une procédure pour les expulser de leur logement pour défaut de paiement. Des problèmes d’humidité sont apparus depuis : les murs sont couverts de moisissures. Leur logement va être prononcé insalubre.

Le mal logement et les expulsions, c’est toute l’année !

La CNL se mobilise pour dénoncer l’inutilité et l’injustice des expulsions locatives et la crise du logement qui s’aggrave toujours plus dans notre pays.

Exigeons dès maintenant des actes forts et efficaces : - un moratoire sur les expulsions ; - la création d’un fonds des impayés, alimenté par les bailleurs et des intérêts des dépôts de garantie et géré paritairement par les bailleurs et les locataires.

Se battre contre les expulsions locatives, c’est aussi défendre le droit au logement pour tous. Refusons l’inacceptable, mobilisons-nous dès maintenant, pour que ce droit soit respecté !

La CNL Isère appelle à participer au :

Rassemblement de jeudi 27 mars 2014, A 17h, place de Verdun à Grenoble…

Exigeons un toit pour tous/toutes !

calle
calle

Rassemblement contre la fin de la trêve hivernale jeudi 27 mars !

31 mars : fin de la trêve hivernale Des centaines de personnes dont des enfants menacées d’être jetées à la rue !

A partir du 31 mars les expulsions vont reprendre, que ce soit des structures d’hébergement d’urgence, des logements sociaux, des squats…Pour des centaines de personnes, demandeurs d’asile, sans papiers, locataires, mal logés et sans logis, c’est l’angoisse d’être jetés sur le trottoir et d’y rester. Cette mise à la rue programmée est absolument INACCEPTABLE et SCANDALEUSE, alors même qu’un millier de personnes sont déjà à la rue dans l’agglomération grenobloise.

Les CAUSES de ce SCANDALE ABSOLU :

  • la fermeture de centres d’hébergement d’urgence, soit définitive (l’ex centre Jules Vallès), soit du 1er avril à fin novembre…
  • la politique de l’Etat et des collectivités locales qui n’assument pas leur obligation absolue d’hébergement d’urgence été comme hiver, et d’application de la loi DALO.
  • la cherté des loyers, la spéculation immobilière qui ont permis aux banques, à une minorité de riches bailleurs de spéculer, de s’enrichir (les profits spéculatifs ont grimpé de 70% depuis 10 ans…) ;
  • le laxisme des gouvernements qui ont laissé les prix s’envoler, précipitant les ménages aux revenus modestes dans les impayés et le logement précaire.

NOUS EXIGEONS :

  • le maintien des structures d’hébergement d’urgence, été comme hiver
  • L’arrêt des expulsions sans relogement, pour tout type d’habitation, des fermetures des places d’hébergement et des coupures de fluides (eau, électricité, gaz…)
  • Une application de la Loi ALUR débouchant sur une véritable baisse des loyers et des charges et un accès au logement des précaires et des jeunes.
  • Le respect de la loi DALO et du droit à l’hébergement avec un programme de production, de mobilisation et de réquisition des logements vides.

POUR EXIGER UN TOIT POUR TOUS / TOUTES RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE, PLACE DE VERDUN GRENOBLE JEUDI 27 MARS 2014 à partir de 17H

A l’appel de : APARDAP- Centre d’Information Inter-Peuples CNL 38- Les Alternatifs 38- Ligue des Droits de l’Homme- NPA- PCOF- RESF

calle
calle

Pour les élections, la question du logement est importante !

Dans le cadre de la campagne des municipales nous avons souhaité interpeller les candidats sur les questions liées aux logements. Les trois Fédérations de locataires se sont associés pour inviter les candidats aux élections municipales à venir échanger avec nous sur les enjeux du logement et de la gestion des services publics dans leur projet. Nous leur avions auparavant adressé un questionnaire auquel ils pouvaient nous répondre.

Listes ayant répondu : · Aime Meylan (Philippe CARDIN)

· Grenoble une ville pour tous, (Eric PIOLLE) · croire en Grenoble (CHAMUSSY) · Imagine Grenoble, alternative le centre (LONGEVIALLE) · Aimer Grenoble pour vous (J.SAFAR)

· La Tronche : SPINDLER, J. ROCH et ALAIN FRANCO

· Eybens Nouveau Souffle (Francie MEGEVAND)

- Crolles-Grésivaudan un territoire en mouvement (Philippe LORIMIER)

Certains candidats, se sont déplacés, pour nous permettre d’échanger et approfondir leur propositions : Philippe CARDIN pour la liste Aime Meylan, Eric Piolle pour la liste Grenoble une Ville pour Tous et Monique Vuaillat pour la Liste Aimer Grenoble pour Vous.

Voici une synthèse des différents échanges et réponses apportés :

PDF - 358.2 ko

Nous vous relayons ces échanges,le logement étant une question fondamentale au coeur des enjeux de ces municipales.

Cordialement,

Dominique VIEU, présidente de la CSF 38 Henri DARMET, président de la CNL 38 Louis DANET, président de la CLCV 38

PDF - 358.2 ko
calle
calle

En 2014, les expulsions, ça suffit !!!

Cette année, la trêve hivernale a été prolongée jusqu’au 31 mars 2014, c’est à dire, qu’AUCUNE EXPULSION NE PEUT ÊTRE EFFECTUÉE AVANT LE 31 MARS ! C’est un nouveau souffle, mais ce n’est pas suffisant !!! La CNL demande l’arrêt de toutes les expulsions !! Refusons l’inacceptable ! Ne restez pas tout seul, si vous avez reçu un avis d’expulsion, contactez-nous !

calle
calle

La CNL Isère vous souhaite une excellente année !

La carte de vœux 2014 :

calle
calle

Le nouveau journal de la CNL 38 est sorti

Au sommaire :

  • L’édito du président : Pour défendre ses droits, il faut apprendre à les connaître. Rien de tel que de le faire ensemble !
  • La formation des adhérents : le rôle d’une fédé !
  • Chauffage urbain de l’agglomération grenobloise : des victoires, des défaites, de nouveaux enjeux
  • Alerte sur les projets de Loi Alur et le projet de loi des finances 2014
  • Rroms, une contribution au débat et à la réflexion
  • Un administrateur… Pour quoi faire ?
  • Victoires aussi dans le parc privé
  • Et, Quartiers libres aux amicales CNL avec la participation de :
    — L’amicale Hébert Jean Moulin, de Grenoble
    — L’amicale du Quai Pasteur, à Vienne
    — Le collectif de Malherbe, à Grenoble
    — L’association de Pierre Sémard, à Echirolles
    — L’Ass’idem à Pont-de-Claix

Téléchargez-le :

PDF - 1.8 Mo
calle
calle

Ce samedi - 23 novembre - Congrès fédéral extraordinaire et Assemblée générale

LE SAMEDI 23 NOVEMBRE 2013 à la Maison des Habitants de Pont-de-Claix.

CONGRES FÉDÉRAL EXTRAORDINAIRE Et ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

De 9h à 16h

Confirmez-nous votre présence au 04 76 46 30 94 ou lacnl38 wanadoo.fr

Venez nombreux !

L’invitation d’Henri Darmet, Président de la CNL 38

Notre Fédération a reçu du 8 au 11 mai le Congrès national de le CNL à Echirolles. Au cours de cette manifestation très importante, les congressistes ont renouvelé les membres des différentes instances de la Confédération et ont modifié ses statuts pour faciliter son fonctionnement et la mise en œuvre de ses nouvelles orientations d’action.

Pour nous conformer à l’esprit et à la lettre de ces nouveaux statuts, la Fédération de l’Isère a l’obligation de revoir ses propres statuts et cela ne peut se faire que par la tenue d’un Congrès fédéral extraordinaire. Lors de cette réunion, il sera procédé au vote des nouveaux statuts et du nouveau règlement intérieur présentés par le Bureau fédéral et à l’élection des membres de la nouvelle Commission administrative et des instances fédérales.

Par ailleurs, à l’issue de cette séance du Congrès se tiendra le même jour l’Assemblée Générale annuelle de rentrée qui nous permettra d’examiner et débattre du fonctionnement et des projets de la Fédération pour 2014, avec notamment la perspective des élections des administrateurs des bailleurs sociaux fin 2014.

Compte tenu de l’importance de cette journée, nous invitons les représentants de l’ensemble des amicales et des collectifs de la Fédération de l’Isère à venir participer aux débats et votes sur les statuts et le règlement intérieur, à déposer éventuellement des candidatures aux postes à pouvoir dans les différentes instances, à participer aux élections des membres de ces différentes instances et enfin à apporter leurs contributions pour décider de nos actions et orientations pour les années à venir.

Par ailleurs, les adhérents individuels qui le souhaitent peuvent participer comme invités à cette journée et éventuellement se porter candidat à l’une des instances compte tenu de leur ancienneté et compétence au service de la Fédération CNL.

Nous serons conseillés et accompagnés dans nos réflexions et prises de décisions tout au long de cette journée par Eddie Jacquemart notre nouveau président national.

Le Président de la CNL de l’Isère H. DARMET

calle
calle

NOS DOCUMENTS

Ces outils sont téléchargeables et disponibles sur demande pour les amicales CNL !

  • Dépliant de présentation de la CNL Isère
  • Que faire en cas de dégâts des eaux ?
  • Affiche contre les déchets lancés par les fenêtres
  • Affiche contre le dépôt d’encombrants
  • Rejoindre la CNL : pourquoi ? Comment ?
  • Le journal de la CNL Isère n°10

Et aussi…

Nous recevons régulièrement des outils de communication de la Confédération. N’hésitez pas à nous solliciter pour qu’on partage ces grandes quantités d’affiches avec vous !

Enfin, la CNL édite des guides pratiques :

  • Livret d’accueil d’une amicale CNL
  • Contrôler les charges (entre 0€ et 15€)
  • Les Réparations Locatives (15€)
PDF - 772.5 ko
Brochure CNL38 2014
PDF - 588.1 ko
Que faire en cas de dégâts des eaux ?
PDF - 121.4 ko
Contre les déchets par les fenêtres
PDF - 230.1 ko
Contre le dépôts des encombrants
PDF - 194.2 ko
Rejoindre la CNL...
PDF - 721.2 ko
Se mobiliser pour des économies d’énergies dans nos logements avec la CNL Isère
PDF - 1.8 Mo
PDF - 1.2 Mo
Le Journal n°10

Retrouvez aussi notre tract en A3 pour les élections :

PDF - 1.8 Mo
Tract_Elections_2014_CNL38
calle
calle

Plus de 70 militant-e-s ont répondu présents !

Congrès CNL Isère 2013 -Samedi 23 mars - Villefontaine

Plus de photos : http://www.facebook.com/photo.php?f…

PDF - 951.3 ko
calle
calle

Bonne année 2013 !

calle
calle

GROUPE DSL « HABITER »

Depuis un an habitants de Saint Martin d’Hères et partenaires se rencontrent régulièrement autour de la thématique « Habiter ».

calle
calle

Energie : + 2,4 % sur les consommateurs, casse-tête pour le gouvernement

Hausse de 2,4 % du prix du gaz d’un côté, nouvelle formule de calcul des tarifs du gaz et augmentation du nombre de bénéficiaires aux tarifs sociaux du gaz et de l’électricité de l’autre : la CNL appelle le gouvernement à adopter une position claire et en faveur du pouvoir d’achat des consommateurs.

Le 10 décembre, Delphine Batho, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a annoncé une hausse de 2,4 % du prix du gaz à partir de janvier prochain, et dans le même temps, a présenté une nouvelle formule de calcul des tarifs réglementés du gaz. Bien que cette dernière mesure permette, à l’avenir, au gouvernement de limiter les augmentations et les recours en justice systématiques de la part des opérateurs, les consommateurs vont, de nouveau, devoir payer plus pour se chauffer.

Depuis 2005, les tarifs du gaz ont flambé de près de 80%. Pour la CNL, cette annonce marque, une nouvelle fois, le recul du gouvernement devant GDF Suez, au détriment des usagers. Alors que se tient la conférence nationale de lutte contre la pauvreté et que 8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, cette hausse de 2,4% va avoir des conséquences importantes sur le pouvoir d’achat et les conditions de vie des familles.

La CNL tient cependant à saluer le relèvement du plafond d’attribution des tarifs sociaux du gaz et de l’électricité qui permettra à 400 000 foyers supplémentaires d’en bénéficier, dès le premier trimestre 2013. Cette mesure, proposition de longue date de notre organisation, va dans le bon sens même si elle n’est pas suffisante face à l’ampleur des besoins et l’urgence sociale.

La CNL reste attentive, notamment concernant la loi Brottes, et demande : ■ Le gel des tarifs de l’énergie. ■ L’arrêt de toutes les coupures d’eau, de gaz et d’électricité. ■ La baisse de la TVA dans tous les secteurs. ■ Des plafonds d’attribution aux tarifs sociaux de l’énergie correspondant aux possibilités des familles. ■ Un véritable service public de l’énergie.

calle
calle

calle
calle

calle
calle

Une amicale dans le journal

calle
calle

Des habitants de la Villeneuve mobilisés !

PDF - 694 ko
Moratoire 50 Arlequin
calle
calle

Résultat des négociations avec Grenoble Habitat

Voici le résultat de la négociation avec Grenoble Habitat lors du CCL (Conseil de Concertation Locative) menée avec détermination par les locataires des Cascatelles, la CLCV et la CNL. Ce travail avait été préparé collectivement en amont lors de plusieurs réunions collectives. Il concerne le cahier des charges des entreprises de nettoyage.

Pour résumer, Grenoble Habitat accepte la plupart de nos demandes concernant la réduction de la taille des lots, le contrôle des prestations, l’interdiction de la sous traitance, et la présence de représentants de locataires lors du choix final des entreprises. D’autres points restent en suspens comme l’organisation du travail (évaluation des heures de nettoyage à faire par montée) et les pénalités (vérification juridique).

Ce sont des belles victoires obtenue grâce à la détermination de tous !

1. Travail sur le cahier des charges

Article 1 : a) Nous demandons un travail d’évaluation des lots en fonction du nombre de montée et du nombre d’étages. Cette évaluation doit permettre de calculer le temps nécessaire au nettoyage par lot.

b) Nous demandons de créer des lots plus petits qui permettent le travail des artisans (jusqu’à 5 salariés), afin d’améliorer la relation entre les locataires et les entreprises.

Sur ces points, Grenoble Habitat est d’accord avec nos demandes, tout en précisant qu’ils souhaitent garder un nombre de lots pas trop importants de manière à pouvoir ensuite assurer le suivi des contrats de bonne manière. S’ils ont trop d’interlocuteurs différents c’est plus difficile, et les locataires ne seront pas satisfaits non plus.

Article 6 : c) Organisation du travail : nous demandons une évaluation du nombre d’heures de travail nécessaire au nettoyage des surfaces

Sur ce point notre demande leur paraît très difficile à mettre en œuvre montée par montée, par contre après débat ils sont d’accord pour inclure dans le cahier des charges des dispositions concernant le temps d’exécution laissé à chaque salarié ainsi que le taux d’encadrement technique de l’entreprise. Cela permettra au moins de comparer les propositions des entreprises et de vérifier ensuite si elles respectent leurs engagements.

Article 8 : d) Nous demandons que les locataires soient informées et associées au contrôle des prestations

e) Nous demandons que la désignation du représentant du titulaire soit transmises aux associations

f) Nous demandons que les associations puissent sollicité un rendez vous ponctuel avec le titulaire

g) Nous demandons que des représentants des associations soient invités lors des contrôles aléatoires et contradictoires.

Sur l’ensemble de ces points Grenoble Habitat est d’accord.

Article 9 :

h) Nous demandons des pénalités si les plannings ne sont pas transmis aux associations et locataires et affichés.

i) Nous demandons des pénalités en cas de retard successif à des rendez vous sollicités par les associations de locataires

j) Nous demandons 100 euros de pénalités par montée en cas de défaut d’entretien.

Sur ces points Grenoble Habitat fera vérifier les aspects juridiques de nos demandes, en effet des pénalités trop importantes par rapport au montant de la prestation seraient illégale. Sous cette réserve, ils s’engagent à prendre en compte nos remarques.

Article 13 :

k) Nous demandons que les locataires soient informés en cas de sous traitance du contrat.

Sur ce point Grenoble Habitat propose même d’aller plus loin, et d’interdire tout simplement la sous-traitance des contrats, cela étant souvent une source de mauvaise qualité du travail.

2. Processus de choix des entreprises

Nous demandons que les locataires soient associés au choix des entreprises qui ont répondu à ce cahier des charges. Pour cela, nous demandons que soit explicité les critères de choix des entreprises. Les entreprises pourront ensuite être classé dans un tableau récapitulatif, permettant à tous la transparence du choix des entreprises.

Sur ce point ils acceptent d’élaborer les grilles d’évaluation en prenant en compte l’avis des associations représentatives des locataires, et proposent que les « jurys » qui sélectionneront les entreprises comprennent des représentants des locataires.

calle

Voir en ligne : Lien vers le site d’ECHO « Alliance citoyenne » qui a participé activement à ce combat

calle

Déclaration au CA d’Actis : contre les hausses de loyer !

Déclaration de François Fauci, administrateur Actis pour les fédérations de locataires CNL, CSF et CLCV, lors du Conseil d’Administration d’Actis du 25 octobre

La crise frappe de plus en plus fort les familles, les effets de celle-ci engendrent des situations dramatiques : chômage, surendettement, et de nombreuses familles n’y arrivent plus (même des expulsions). Préserver un toit pour garder sa dignité devient insurmontable, à cela s’ajoutent les hausses des prix : médicaments, nourriture, rentrée scolaire, essence, gaz, électricité.

Les revenus des familles sont insuffisants pour faire face à l’ensemble des charges, le pouvoir d’achat des locataires ne fait que régresser, dans ce contexte de désolation de misère que nous allons être amenés dans les organisations HLM à nous prononcer sur la hausse des loyers.

La CNL, la CSF, la CLCV, plus que jamais encore cette année nous demandons le gel des loyers parce que nous savons que les charges vont continuer à progresser, ont dit STOP à la hausse de la quittance, cela passe inévitablement par le gel des loyers. Il est de plus en plus fréquent d’entendre des locataires nous dire qu’ils ne prennent plus qu’un repas par jour, qu’ils coupent le chauffage le soir pour dépenser moins, qu’ils économisent sur l’eau, l’électricité, mais qu’ils ne peuvent plus payer. La peur de l’expulsion de se retrouver à la rue est quotidienne. Nous ne pourrons pas, sous prétexte que tout augmente accepter une hausse en 2012. L’état se désengage du logement social, pire même il le fonctionne avec des conséquences dramatique sur certains organismes, nous ne pouvons donc pas laisser cette taxe être répercuter sur les locataires.

Pour la CNL, FAUCI François

Pour la CSF, TOURNOUD Maurice

Pour la CLCV, LAUMET David

calle
calle

Assemblée Générale 2011 de la CNL Isère

Comment mobiliser les habitants d’un quartier ? C’est à cette question difficile que les adhérents et associations de la CNL Isère vont tenter de répondre lors de l’Assemblée Générale, le 06 octobre 2011. Lors d’un débat, nous mettrons en commun nos expériences, nos idées et nos luttes pour trouver ensemble des solutions et des méthodes d’actions.

Au préalable de ce moment d’échange, se tiendra une Table Ronde ouverte au public et à la Presse, rassemblant des Politiques et d’autres acteurs du logement (Bailleurs, associations…) afin de débattre des propositions pour sauver le logement en France. Ce sera l’occasion de présenter les grands axes des propositions de la CNL en termes de politique du logement pour 2012 et de les confronter avec les programmes des partis politiques nationaux.

Cette assemblée générale sera l’occasion de se retrouver, d’échanger et de réaffirmer ensemble nos projets pour un logement plus juste et notre détermination à lutter contre les augmentations de loyers et de charges. Nous souhaitons que les locataires d’Actis sympathisant ou adhérents viennent s’y exprimer !

6 octobre 14h-20h30 – Salle d’Estienne d’Orves – 2 square du champ de la rousse, Echirolles.

14h-16h : « Le logement, droit ou marchandise ? » (Public) 16h30-19h30 : AG et débat « Comment mobiliser les habitants d’un quartier ? » (Adhérents)

En présence de Serge Incerti-Formentini, Président de la CNL France !

calle
calle

Contre la hausse du prix de l’énergie !

Pour vous mobiliser avec la CNL contre les hausses spéculatives de l’énergie domestiques qui alimentent des profits privés, pour le maintien d’un tarif régulé et d’un service public de l’énergie, pour la TVA à 5.5% sur tous les produits énergétiques…

SIGNEZ LA PÉTITION !!

  • Lien vers le site national de la CNL (www.lacnl.com), pour signer la pétition en ligne et/ou télécharger le tract.

http://www.lacnl.com/index.php?mact…

  • Pétition et tract à faire signer autour de vous :
    PDF - 782.2 ko
    pétition tract
PDF - 455.7 ko
pétition tableau
  • Vous pouvez aussi en récupérer en passant ou en contactant la fédération de l’Isère, Maison des Associations de Grenoble, 6 rue Berthe de Boissieux , 04 76 46 30 94 , 04 76 46 91 75, ou encore par mail lacnl38 wanadoo.fr
calle
calle

Baisse des tarifs du chauffage Urbain !

Article Depuis longtemps déjà des associations d’habitants de la CNL Isère se mobilisent sur la problématique du chauffage urbain dans l’agglomération grenobloise : augmentation des tarifs, baisse du pouvoir d’achat, développement de la précarité énergétique, opacité de la gestion de la Compagnie de Chauffage (CCIAG) sont autant de questions qui ont alarmés les militants des quartiers populaires raccordés au chauffage urbain. Et qui ont décidé l’ensemble de la fédération à agir.

Conscient que cet enjeu nécessitait une mobilisation d’ampleur, dépassant les frontières et les étiquettes, c’est aux côtés de la CSF Isère et de la CLCV Isère que la CNL Isère a appelé à une rencontre d’information et de mobilisation à la MJC Prémol le 08 février 2011, toutes les associations, collectifs, ou copropriétés raccordés au réseau de chaleur de la CCIAG afin de définir ensemble nos actions face à cet situation insupportable.

Comment agir sur les tarifs du chauffage urbain ? Plus de 70 personnes, représentant presque tous les quartiers de l’agglomération concernés, étaient présentes pour répondre à cette question. Après avoir dressé un constat commun à l’aide d’un diaporama et des informations amenées par chacun, tout le monde était bien décidé à poursuivre cette dynamique collective pour que baissent les tarifs de la CCIAG, mais aussi pour que sa gestion soit questionnée et qu’elle corresponde finalement avec celle d’un service public.

Le 15 mars, nous nous sommes retrouvés au même endroit pour définir les suites de notre lutte, et nous sommes mis d’accord sur un texte de base commun, dont le contenu servira de communiqué de presse et sera intégré à un courrier, signé par tous les membres du collectif, envoyé à chaque élu des 6 communes délégantes (Grenoble, Echirolles, Pont de Claix, Saint Martin d’Hères, Eybens, La Tronche), afin de leur demander de rencontrer une délégation du collectif.

Enfin, afin d’informer et d’interpeller les citoyen-ne-s, les élus et les médias, le collectif appel tous les habitants via les associations, collectifs et copropriétés à un rassemblement et point presse devant la Mairie de Grenoble, le 18 avril 2011 en fin d’après-midi.

calle
calle

Qui sommes-nous ?

La Fédération CNL de l’Isère, c’est avant tout

  • une présence quotidienne sur le terrain,
  • des amicales de locataires dynamiques
  • une participation au sein des instances du Logement (ADIL, commission de conciliation DDE, commission médiation DALO, Bailleurs sociaux, collectivités territoriales…)

La Fédération de L’Isère (Créée en 1939)

Première Fédération de locataires sur le Département de l’Isère, elle compte 10 administrateurs, élus des locataires, siégeant au conseil d’administration des bailleurs sociaux. En 2008, elle a rassemblé 1011 adhérents sur le Département. Elle est constituée de 73 amicales (associations de locataires) dont 43 sont situées dans l’agglomération grenobloise.

calle
calle

En 2010, faisons respecter nos droits !

calle
calle
Articles les plus récents

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...